Subscribe:

Ads 468x60px

ads

Grab this

Social Icons

vendredi 5 octobre 2012

Casablanca Le centre-ville, futur eldorado de l’immobilier

La valeur vénale du centre-ville de Casablanca, notamment le boulevard Mohammed V, devrait augmenter, en témoigne le comportement de certains acquéreurs qui anticipent la hausse des prix
   
 LE centre d’affaires historique de la métropole renaît enfin de ses cendres. Et c’est grâce au projet du tramway qu’il serait possible que les affaires y reprennent de plus belle. Le constat vient d’être établi par la société française Amundi Immobilier suite à une étude qu’elle a menée sur le centre-ville de Casablanca. Implantée au Maroc depuis 2007, Amundi est spécialisée dans la gestion des actifs immobiliers. Elle apporte des visions globales de l’investissement immobilier, des accès à des zones géographiques, des secteurs, des thématiques d’investissement et des styles de gestion, à travers des produits ou des solutions sur mesure, innovantes et compétitives.

Selon sa dernière étude, le centre-ville historique dispose d’un stock d’immeubles de bureaux estimé à 433.000 m2 dont 240.000 m2 répartis sur l’axe boulevard Mohammed V-avenue des FAR. Ce qui représente, à ce niveau, environ 31 immeubles de bureaux. «Il s’agit, pour la plupart, d’anciens immeubles résidentiels dont les appartements ont été retapés et reconvertis en locaux professionnels», indique le management de Amundi Immobilier. Les surfaces moyennes des plateaux varient entre 80 et 130 m2. De nombreuses institutions financières ont leur siège au centre-ville historique qui abrite aussi plusieurs PME et professionnels libéraux (avocats, notaires, médecins, etc.). «Pour répondre à la demande du marché, le centre-ville devrait se doter d’immeubles dédiés et de bureaux plus modernes et spatiaux dont la superficie variera  entre 400 et 500 m2», note l’étude.
La valeur des biens résidentiels du quartier devrait également augmenter, en témoigne le comportement de certains acquéreurs qui anticipent la hausse des prix. L’offre immobilière au sein du «triangle d’or», situé entre les trois grandes boulevards Mohamed Zerktouni, Massira Al Khadra et Abdelatif Benkaddour, est arrivée à saturation. Ainsi, le centre-ville, de par sa position stratégique et sa réhabilitation en cours, suscite de nouveau l’intérêt des promoteurs immobiliers qui développent principalement autour du boulevard Mohammed V des programmes résidentiels de haut standing. «Les succès de commercialisation enregistrés sur plusieurs nouvelles résidences témoignent du renouveau de l’attractivité de la zone», est-il indiqué auprès de Amundi Immobilier. Cette offre résidentielle se fait accompagner d’une nouvelle offre de surfaces tertiaires et commerciales, visant à répondre à une demande accrue des sociétés de service. La piétonisation d’une partie du boulevard Mohammed V (800 mètres), prévue dans le cadre du projet du tramway, vise à redynamiser le caractère commercial de cet axe stratégique. «Après le succès enregistré par les commerces récemment installés autour du boulevard Mohammed V, de nombreuses franchises, encouragées par le contexte de requalification et de mutation du quartier, sont aujourd’hui tentées de s’y implanter», conclut l’étude.

5 commentaires:

achat Immobilier Maroc a dit…

article très important !! merci bien a vous

ACTNEWS a dit…

merci pour votre contribution.

immobilier tanger a dit…

merci pour cet article, je peux cependant vous dire que tanger est plus intéressant en termes d'immobilier

immobilier taroudant a dit…

Suite au projet tramway, que pensez vous du prix de l'immobilier au centre ville, baisse ou monte ?

Location appartement Rabat a dit…

Avant le projet de tramway, Casablanca connut la hausse des prix mais maintenant est difficile d'acheter un appartement à Casa et surtout au centre-ville.
Cordialement.

Enregistrer un commentaire