Subscribe:

Ads 468x60px

ads

Grab this

Social Icons

lundi 20 février 2012

Casablanca reprend son dynamisme

Le marché de l’immobilier dans la métropole casablancaise est en train de se redresser. Selon Abel Soulaymani, flathunter chez l’agence immobilière Capital Foncier, le marché est très actif en termes de transactions en ce qui concerne la seconde main dans des quartiers chics de Racine et Gauthier ou encore Palmier. « Beaucoup de personnes ont attendu la baisse des prix qui n’a pas été très significative car elle a été très légère ces derniers mois et on a eu très peu de transactions durant le premier semestre de cette année », nous commente Soulaymani. Cependant, durant le deuxième semestre, les affaires ont repris considérablement et le marché du locatif a enregistré des hausses notoires chez l’agence Capital Foncier. Et pour cause, l’arrivée de plusieurs expatriés à Casablanca et qui ciblent les quartiers du Maârif, Gauthier et Racine.

Le marché immobilier du grand Casablanca

Capitale économique du Maroc, Casablanca accueille plus de 4 millions d’habitants. Le Grand Casablanca génère, à lui seul, un quart de la richesse du pays. Le décor urbain est un panachage d’Art déco datant des français, de modernisme le long des plages, d’authenticité dans la médina et de majestuosité au travers de la Mosquée Hassan II l’une des plus importantes au monde. Le Grand Casablanca c’est également une activité économique très dense qui se développe autour de ses quartiers d’affaires et de ses administrations. C’est d’ailleurs un lieu ou les manifestations professionnelles se multiplient. Il n’est donc pas étonnant, dans ce contexte, d’observer une véritable pression sur les prix de l’immobilier.
La construction et le négoce de biens sont des marchés en pleine expansion. Si l’immobilier au Maroc connait un véritable engouement, le Grand Casablanca est probablement le marché qui bénéficie de la plus forte croissance. De nouvelles zones industrielles voient le jour. Elles sont capables d’accueillir des centres logistiques dignes des meilleurs standards internationaux. La métropole se dote de centres commerciaux, d’hôtels luxueux et de nouveaux quartiers résidentiels.
A proximité de l’aéroport international, la ville nouvelle d’Anfa est en train de voir le jour. La ville s’installe ainsi dans un espace jadis peu peuplé. Il en va également ainsi de Nouaceur idéalement situé au croisement de grands axes routiers. Symbole d’une véritable explosion démographique, Ain Harrouda devrait voir sa population multipliée par 10 d’ici moins de 20 ans.
Les partenariats public / privé se multiplient à l’instar de l’ immobilier du Maroc. L’objectif ambitieux du Grand Casablanca est de parvenir à une ville sans bidonville. Un grand programme de réalisation de logements modernes est, ainsi, lancé sur Ain Sebaä.
Pour acheter des maisons dans ce secteur, le mieux est de consulter les sites d’annonces immobilières. Ceux-ci regorgent d’opportunités particulièrement attractives. Sur le Grand Casablanca, comme dans le reste du Royaume, internet (et les sites d’annonces au Maroc) s’est imposé comme la plus grande agence immobilière avec une fenêtre ouverte sur des clients.


Réf: casablanca-cityguide.com

vendredi 3 février 2012

Casablanca fait son salon immobilier

Logimmo, voici comment Casablanca a nommé son salon immobilier. Un salon important car la plupart des salons sur l’immobilier et le logement se tiennent en dehors du pays… étonnant ? Pas tant que cela car le Maroc qui a su profiter de la bulle immobilière et à la recherche d’investisseurs étrangers.
Du 12 au 15 mai prochain, Casablanca réunira les professionnels de l’immobilier marocain et autres étrangers. Les principaux promoteurs marocains seront présents et tenteront de promouvoir leurs programmes dans ce pays qui connait un vrai passage à vide après un vrai boom immobilier.
http://prix-immobilier.info/afrique/maroc-casablanca-fait-son-salon-immobilier/trackback/